Rendez vous demain 7h Métro Jaures !

Publié le par La France qui se lève tôt...

La France qui se lève tôt se réveillera-t-elle à temps ?


 

 

affiche-sarkozy-feignasse-neuilly-bis-200.jpg<<< Vendredi 13, rendez-vous sans faute à 7h (du matin) au métro Jaurès pour un parcours bruyant et festif à travers les quartiers, avant d’aller bosser et voter…>>>

 

Après le succès de la première action (une trentaine de personnes ont défilé dans les rues autour de la station Guy Mocquet, à 6h du matin mardi, voir les photos et la vidéo en ligne sur http://www.lafrancequiselevetot.com),  « La France qui se lève tôt », la seule et l’unique, celle qui travaille et ne vote pas Sarkozy, vous convie à nouveau.



Le collectif « La France qui se lève tôt », composé de jeunes travailleurs non partisans (ou multipartisans), a décidé de faire du bruit jusqu’au 6 mai. Clairon, cloche, trompette, batucada, mégaphone, cornet… : tout est bon pour réveiller un pays qui se dirige, lentement mais sûrement, vers 5 ans de sarkozysme. Le 6 mai, il sera trop tard. « Rejoignez nous, Réveillez-vous, il est Sarko moins 30 ».


La politique de Sarkozy ne va pas favoriser les Français qui se lèvent tôt pour travailler ou chercher un boulot, mais financer encore et encore une certaine France, minoritaire, la France qui s’enrichit en dormant. Qui va y gagner, avec Sarkozy ? Les riches, les rentiers, les héritiers, les bailleurs, les habitants de Neuilly. Ils seront les premiers à profiter de cette explosion annoncée des inégalités.

Mais nous, simples salariés, travailleurs, employés, bref la grande majorité des électeurs, avons tout à y perdre.


Dans tout autre pays, un ministre qui afficherait de tels bilans (au budget, à Bercy ou à l’intérieur) aurait été sorti du gouvernement. En France il risque d’être élu…

Mais ce n’est pas une fatalité : son programme va à l’encontre de la grande majorité des Française et son bilan montre qu’il constitue une vraie menace pour la paix sociale. Que l'on soit lêve-tôt ou pas, que l'on vote à gauche ou au centre, on a tous une bonne raison de ne pas voter Sarkozy. Cela passe par la déconstruction de son discours sur la valeur travail. Un discours qui confine à l'escroquerie, mais que personne ne semble vouloir dénoncer. Aux citoyens de le faire, et de manière bruyante !

 

 

Alors avant d'aller bosser, et voter : Vendredi 13 avril, rendez-vous sans faute à 7h au métro Jaurès pour un parcours bruyant et festif à travers les quartiers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

helene 24/04/2007 13:31

Ouh ouh !! y'a quelqu'un qui se réveille à Strasbourg???

rejoignez-nous d'urgence ! Il faut bouger!

contact : helenelelay@yahoo.fr
lafrancequiselevetotstrasbourg@yahoo.fr

helene 24/04/2007 13:29

Ouh ouh !! y'a quelqu'un qui se réveille à Strasbourg???

rejoignez-nous d'urgence ! Il faut bouger!

contact : helenelelay@yahoo.fr
lafrancequiselevetotstrasbourg@yahoo.fr

Cekipik 17/04/2007 00:35

Bravo et encouragements à l'engagement et à l'imagination !
Trop de voix muettes ne se font plus entendre, trop de gens se plaignent sans agir...
Ce mouvement est une pierre de plus de la lutte pour une meilleure prise en compte de chaque être humain de notre pays !
Lorsque l'ambition et le mensonge semblent devenir une fatalité à laquelle chacun se résigne il existe encore des voix pour dire STOP, NOUS EXISTONS !
Je ne peux qu'être en osmose avec cette initiative de ceux qui luttent pour ceux qui luttent pour exister !
Et pour conclure cet encouragement je ne dirai que ceci : ENCORE ! Ne vous taisez jamais !

enrico 16/04/2007 10:57

bizarre pas une seule information dans les médias ''nationaux '' alors eux c'est la france qui se lève tard et s'en met plein les poches ...et surtout se met au service du naposarko !! bravo pour l'information ..à diffuser sans modération

Comenge 13/04/2007 13:26

L'accueil de ces initiatives dépasse le cadre habituel de la politique classique. La plupart des gens sont amusés par ces fourberies matinales au pays de Moliere. Ces scapins de l'improvisation reussissent à faire prendre conscience qu'il est Sarko moins trente.
Sans faire trop de phrase, les gens les plus modestes comme les cols blancs ont bien pris ces actions... on sent un désaveu tacite des tribulations sarkozistes qui de la gauche anti-libérale jusqu'aux UDF sont palpables.
Oui, la France d'apres sera surement celle qui se leve tot et qui partage le travail et des valeurs démocratiques.